Un nouveau scandale alimentaire a éclaté aujourd’hui : des abattoirs britanniques envoient sciemment des bovins testés positivement à la tuberculose à destination de la France, de la Belgique et des Pays-Bas.

Plus grave, on retrouve cette viande contaminée dans les cantines et les hôpitaux, car les grandes surfaces et fast-food n’ont pas voulu l’utiliser.

D’après les spécialistes, le risque de contamination de l’animal à l’homme est “faible, mais pas nul”.

D’après l’eurosceptique François Asselineau, ancien candidat déclaré à l’élection présidentielle, repris par AgoraVox, ce genre de situation dramatique est directement imputable au “Marché Unique Européen”.

Cette commission a été mise en place afin de lutter contre les « égoïsmes nationaux » et les « tentations protectionnistes ».

Dès lors, toute restriction aux échanges à l’intérieur de l’Union Européenne est interdite : il devient alors tout à fait possible aux britanniques de vendre de la viande contaminée aux autres pays de l’UE, et les empêcher de le faire risque de prendre du temps.

Ne devrait-on pas instaurer de nouvelles normes pour venir à bout des différents problèmes sanitaires que l’on connaît actuellement ?