Le président de l’Assemblée Nationale Claude Bartolone a choisi un drôle de jour pour annoncer la nomination de sa femme au sein de son cabinet. Véronique Bartolone intègre officiellement le cabinet de son mari, en qualité de « chargée de mission interventions et droit des femmes », le jour même où ce dernier a annoncé en conférence de presse qu’il se donnait « cinq ans pour rendre l’Assemblée pus exemplaire, plus ouverte et plus utile ». C’est mal parti…