La communauté Wikipédia, est encore en pleine ébullition. La colère est montée contre la nouvelle directive européenne sur les droits d’auteurs. C’est pour cette raison que depuis le 3 juillet, les internautes n’avaient plus accès à la version Italienne. Ce fut ensuite d’autres communautés comme l’Espagnole, l’Estonienne et Lettone de l’encyclopédie collaborative, qui sont devenus inaccessibles pour marquer leur opposition au projet. A la place, un petit message donne les raisons de cette fermeture temporaire du site et informe le lecteur sur les effets de cette proposition de directive sur le droit d’auteur dans le marché unique numérique.

Wikipédia, est en première ligne dans des discussions au Parlement européen concernant la réforme du droit d’auteur. Ces dispositions visent principalement à renforcer le pouvoir de négociation des artistes et des auteurs (image, musique, vidéo) face aux plateformes, comme YouTube. Ce sont deux dispositions en particulier qui suscitent des inquiétudes. En premier lieu l’article 11, qui instaure chez les États-membres, une loi pour que les plateformes numériques rémunèrent les éditeurs lorsqu’elles utilisent leurs contenus, par exemple sous forme de liens vers des articles. A la base, c’est surtout Google News qui est en ligne de mire. Cependant, Wikipédia pense aussi être concerné dans la mesure où ses contributeurs pourraient être amenés, selon la plateforme, à demander la permission à l’éditeur de la source de le citer.

En second lieu, on retrouve l’article 13,  qui va rendre les plateformes numériques légalement responsables du contenu mis en ligne par les utilisateurs. Les  plateformes devront automatiquement filtrer les contenus. Ces deux dispositions risquent de compliquer la tâche des internautes souhaitant mettre à jour les pages de Wikipédia. Ils redoutent, que globalement la liberté d’accéder à certaines informations en ligne et de les partager soit restreinte par cette directive.

Ce n’est pas l’avis de la Commission européenne, qui assure que “Wikipédia et les autres encyclopédies en ligne n’entraient pas dans le champ d’application de la proposition de la Commission sur les droits d’auteur“.

En France, la version française de Wikipédia reste, après de nombreuses discussions, accessible aux internautes, car la proposition de directive n’est pas encore définitivement adoptée.

Crédit photo : Festival della Creatività