Evidemment, sa présence sur l’affiche apparaît flatteuse. Cependant, la jolie jeune femme présente sur l’affiche de campagne du Rassemblement National en vue des élections municipales de 2020, n’a rien à voir avec le mouvement. Maria Falconieri, est un modèle photo et une influenceuse italienne de 26 ans. Sa photo est disponible dans une banque d’images italienne. A ce propos, disponible jusqu’où ? Sa présence sur une affiche électorale fait débat et la jeune femme a fait appel à des avocats.

Au passage, notons que ce sont les Patriotes de Forbach, le Parti concurrent de Florian Philippot, qui a tiré la sonnette d’alarme. Il n’y a rien de plus terrible que les anciens amis devenus ennemis. Les Patriotes révèlent donc qu’à la différence de son directeur de campagne Philip Derleder, la jeune femme à gauche du candidat RN à la mairie de la commune de la Moselle, Lucien Terragnolo, n’a rien à voir avec le Parti. Cependant, on comprend bien que l’un est plus fait pour la décoration, que l’autre.

On pourrait d’ores et déjà s’interroger sur le bien-fondé de mettre un mannequin sur une affiche électorale. On peut veiller à donner une bonne image, mais là, c’est presque du marketing pour vendre un produit. Comble pour un Parti nationaliste, le mannequin n’est même pas Français.

L’affaire ne s’arrête pas là, car visiblement, la jeune femme n’apparaît pas très heureuse d’être liée à cette campagne électorale. Maria Falconieri, explique “cette photo de moi a été prise en 2015 pour Minerva Studio, mais je n’étais pas au courant de cette affiche de campagne en France”. Il est vrai, que la Milanaise est connue pour avoir participé au concours Miss Italie 2011, puis à la télévision, pour le “Big Brother” italien, en septembre 2015. De plus, son activité d’influenceuse sur les réseaux sociaux où il faut être le plus consensuel possible, s’accorde mal avec ce type de publicité clivante.

Le photographe de Minerva Studio Stock Photography auteur du cliché de cette femme, rapporte que la photo a dû être achetée avant d’être intégrée dans ce montage.

Nous touchons là un autre problème, que valent les autorisations et quelles en sont les limites ? L’affaire, rapidement va prendre une dimension judiciaire, puisque Maria Falconieri a sollicité son avocat. Celui-ci précise, que “Madame Falconieri est pour la liberté, l’égalité et la fraternité, des valeurs qui nous semblent, à l’heure actuelle, très loin de ce Parti politique associé à Marine Le Pen et à l’extrême droite“.

D’ailleurs, dans les conditions générales d’utilisation des banques d’images Stock, il est dit, que les utilisateurs ne peuvent pas utiliser les photos “d’une manière pouvant raisonnablement être considérée comme peu flatteuse, immorale ou contestable”. Cela comprend entre autres, une campagne de soutien pour des Partis politiques ou autres mouvements idéologiques.

Lucien Terragnolo, le candidat de l’affiche, souligne n’avoir jamais “dit ni écrit qu’il s’agit d’une colistière”. Néanmoins, il doit bien y avoir une jolie fille dans les sympathisantes du Parti à Forbach ou dans les alentours.

Crédit photo : Sergio-Foo_biker-2