Et si les aliments OGM n’étaient pas tous nécessairement mauvais pour la santé ? Le site scientifique iO9 annonce que la consommation d’une tomate génétiquement modifiée pourrait faire baisser le risque de contracter certaines maladies cardiaques.

D’après les tests effectués sur des rats, la consommation de cette tomate OGM diminue l’inflammation sanguine des rongeurs.

Cette fameuse tomate produit de la peptide 6F, une molécule qui permet d’augmenter le taux de bon cholestérol tout en réduisant le niveau de l’acide qui bouche les artères (l’athérosclérose). Elle pourrait donc être utilisée comme médicament dans le futur.