Ce n’est un secret pour personne, François Fillon et Jean-François Copé se livrent une guerre en coulisses pour préparer l’éventuel après-Sarkozy. Ce qui est moins connu, c’est les proportions de cette petite guéguerre.

Selon “le Canard Enchaîné”, un des salariés du siège du parti présidentiel aurait été viré sur ordre de Jean-François Copé. Le secrétaire général de l’UMP aurait reproché à Adrien Veyssière, désormais ancien employé du service des fédérations du parti, d’avoir applaudi François Fillon avec trop d’engouement, voir d’avoir osé organiser un comité d’accueil pour le premier Ministre lors d’une intervention de ce dernier devant le Conseil National du parti.

La prochaine taupe de François Fillon au siège de l’UMP est prévenue. Il faut adopter le profil bas, où Jean-François Copé sort de ses gonds. Reste à savoir de quel côté viendra le prochain coup bas ?