Le candidat à al présidentielle Jacques Cheminade a fait, aujourd’hui sur Canal+, un lien quelque peu simpliste entre les jeux-vidéos violents et la tuerie de Toulouse :

« Très souvent ces meurtres de masse sont associés à des jeux vidéo violents ».

« Ce n’est pas la cause, mais ça crée un climat ».

Jacques Cheminade avait déjà exprimé son aversion envers les jeux-vidéo en annonçant vouloir « interdire les jeux-vidéo violents impliquant la multiplication des crimes et des abus sexuels ».

Devrions-nous mettre en détention provisoire toute personne possédant une console et une copie d’un jeu vidéo violent ?