Mis en examen pour  détournement de fonds publics, corruption, faux en écritures… l’ancien maire d’Hénin-Beaumont  Gérard Dalongeville ne semble pas disposé à payer pour tout le monde. Dans son livre “Rose Mafia”, à paraître le 23 février, il relate dans les détails les pratiques illégales de la fédération PS du Pas-de-Calais.

Gérard Dalongeville décrit « un système pourri jusqu’à la moelle » où les marchés publics étaient attribués en fonction d’un système de corruption généralisée permettant de financer la fédération socialiste du Pas-de-Calais et les campagnes électorales. Selon l’ancien maire d’Hénin-Beaumont, Martine Aubry et François Hollande avaient été alertés à plusieurs reprises des irrégularités dans la gestion financière de la fédération du Pas-de-Calais.

De quoi se demander si la sortie de « Rose Mafia », en plein cœur de la campagne électorale, n’aura pas des répercussions négatives pour François Hollande ?