Dans une période de troubles et d’agitations sociales, Odoxa a effectué un sondage pour Le Parisien/Aujourd’hui sur la vision que les Français ont de la police. Il en ressort que 82 % des Français ont une bonne opinion de la police, qui semble conserver ainsi le niveau de popularité élevé constaté à l’issue des attentats jihadistes en 2015. Ce sondage confirme la tendance de ceux réalisés en janvier 2016 (83 %) et en février 2015 (82 %), il est bien supérieur au taux d’octobre 2014 (65 %).

En détaillant un peu plus les résultats de ce sondage, on peut noter que les bonnes opinions sont actuellement majoritaires dans des catégories traditionnellement moins favorables aux forces de l’ordre, comme les jeunes de 18 à 24 ans (76 %), les adultes de 25 à 34 ans (69 %) et les sympathisants de gauche (76 %). Plus de neuf Français sur dix (91 %) affirment comprendre le “ras-le-bol” des policiers, qui compile tour à tour, état d’urgence, menace d’attentats, mouvement Nuit debout et manifestations contre la loi travail. Cela peut remettre en perspective les choses alors que les syndicats de policiers appellent mercredi leurs adhérents à se rassembler place de la République à Paris pour dénoncer la “haine anti-flic”, après les violents affrontements en marge des manifestations contre la loi travail. “Alors que les policiers, dans leur ras-le-bol, disent se plaindre de la haine anti-flic, il convient de la remettre à sa (juste) place, seulement un Français sur dix, dit ressentir de l’hostilité à l’égard de la police“, note Gaël Sliman.

Malgré cette bonne opinion générale, quelques tendances fortes restent présentes. Pour les personnes sondées, mêmes si les policiers sont efficaces (72 %), ils ne traitent pas chaque citoyen de la même manière selon son origine (55 %). Davantage de sondés évoquent l’inquiétude (20 %, en hausse) que la sympathie (14 %, en baisse) comme sentiment dominant quand ils pensent à la police.

Gaël Sliman évoque les effets incontournables de la médiatisation, « si le sentiment spontané à l’égard de la police est toujours très positif, il commence à se dégrader sensiblement à mesure que les images chocs se succèdent à la télévision ».

 Crédit photo : sebasti10