Alors que la date fatidique de dépôt des parrainages approche à grand pas, Marine Le Pen semble se faire sérieusement du souci pour ses précieuses signatures.

D’après les dernières rumeurs, la candidate du Front National s’apprêterait même à aller plaider directement sa cause devant le Conseil constitutionnel, jeudi matin, et à demander à ce que les demandes de parrainage auprès des maires se fassent de manière anonyme.

Cependant, on imagine mal les sages changer les règles du jeu si peu de temps  avant le dépôt des signatures (16 mars) et avant le premier tour de la présidentielle. Les membres du Conseil constitutionnel se montreront-ils sensible aux doléances de Marine ?