Depuis le 15 février, Serge Charnay protestait en haut d’une grue à Nantes pour avoir été « privé » de son enfant par la justice française. Il réclamait le rétablissement de son droit de visite sur son fils.

Une réunion a été organisée entre la Ministre de la Justice , Christiane Taubira, et les associations des droits des pères.

L’association SOS Papa est en désaccord avec les propos du Ministre de la Famille, Dominique Bertinotti, qui soumet la médiation familiale comme solution. « C’est un non-sens complet. Par nature, quand un conflit de cet ordre est installé, aucun dialogue ne peut fonctionner. La médiation familiale est expérimentée depuis des années et ça n’a jamais marché. Il faut que les politiques quittent le monde des Bisounours pour coller à la réalité, » martèle le président de SOS Papa, Fabrice Méjias.

Pour Jean Latizeau, également membre de l’association, « l’action de Serge Charnay a manifestement déclenché une prise de conscience. »

SOS Papa revendique une garde partagée plus égalitaire.