Jusqu’où peut-on aller dans certains domaines, la question se pose quotidiennement. La morale, le bon goût, la décence, mais aussi les lois, la justice des hommes, sont autant de barrières et de limites. Tous ces critères évoluent, cependant, il reste encore des frontières difficiles à franchir suivant les endroits. En Allemagne, un homme grimé en Adolf Hitler, est apparu assis comme passager dans un side-car. Dans un premier temps, cela n’a pas suscité de grosses réactions. Par contre, ce ne fut pas du goût des autorités allemandes.

Les choses se sont déroulées au cours d’un défilé de motos anciennes à Augustusburg près de Chemnitz. Certainement pour faire une reconstitution historique, et pour dater facilement un modèle de moto, un participant a pris les traits du dictateur nazis pour s’asseoir dans le side-car de l’engin. Le conducteur pour sa part, était habillé en soldat de la Wehrmacht. Il était notamment coiffé d’un casque d’acier de la Seconde Guerre mondiale.

Durant la manifestation, le side-car a roulé sans provoquer de réelles réactions parmi les participants et les badauds de ce festival. Les nombreuses vidéos prisent à l’occasion, montrent plutôt des gens qui rient au passage du duo. Il y a même, un policier chargé de la surveillance et du bon déroulement de l’événement, qui en profite pour prendre des photos du faux Adolf Hitler.

Toute cette bonne humeur apparente, n’a pas vraiment été partagée par la police allemande, qui a annoncé avoir ouvert une enquête. Un porte-parole de la police locale a déclaré, “lorsque des gens se déguisent ainsi en Adolf Hitler une investigation particulière est toujours nécessaire”, propos recueillis par l’agence de presse allemande DPA.

Michael Kretschmer, le chef du gouvernement de l’Etat régional de la Saxe, a rappelé que toutes références publiques et trop directes aux dictateurs des années les plus noires de l’Allemagne restent inacceptables. Le sujet est d’autant plus sensible, car comme dans d’autres pays, l’Allemagne voit resurgir de plus en plus des groupes qui revendiquent la filiation avec le nazisme. D’ailleurs, la Saxe est reconnue comme une région qui abrite une importante mouvance néo-nazie et ce n’est donc peut-être pas un hasard si cette référence est apparue au cours de ce festival de motos “oldtimer” qui a réuni 1 800 personnes.

Certains, y verront un excès de zèle à l’encontre de ce qui reste anecdotique, et ils verront une nouvelle attaque du bien-pensant sur la liberté d’expression. Pour d’autres, c’est une mesure salutaire et indispensable pour éviter que ne reviennent des idées, qui ont abouti à un génocide, une guerre, ainsi que la ruine et la partition du pays durant de nombreuses années.

Crédit photo : ww2gallery