Patrick Devedjian refuse de croire que Nicolas Sarkozy arrêtera la politique en cas de défaite aux présidentielles. Selon Devedjian, le président sortant dit ça uniquement « pour faire plaisir à Carla ». Le scénario imaginé par le président du département des Hauts-de-Seine devrait faire moins plaisir à Carla.

« Sa stratégie sera de se mettre en retrait quelques mois puis de se relancer par une candidature aux municipales à Paris en 2014. Il se fait élire maire de Paris et revient ainsi dans la course à la présidentielle en 2017 ». Tout un programme, qui en passant ferra plaisir à l’entourage de François Fillon, qui rêve de Paris.

Paris, une bonne façon de rebondir pour Sarko, en cas de défaite aux présidentielles ?