Suite à l’annonce des résultats du premier tour, Alain Juppé a prévenu qu’il ferrait tout pour conserver l’unité au sein de l’UMP en cas de défaite.

Une déclaration défaitiste guère appréciée par le président candidat qui n’a pas hésité à rappelé son ministre des Affaires étrangères sévèrement à l’ordre sur l’antenne d’Europe 1. « On est exactement dans ce qui n’intéresse nullement les français ». Et de rajouter à propos de Juppé, « il  ferrait mieux de se concentrer sur le deuxième tour ». Ambiance…

Parler de défaite au moment d’attaquer la dernière ligne droite en ayant un certain retard sur le leader socialiste n’est en effet pas forcément du meilleur effet. Nicolas Sarkozy a-t-il eu raison de reprendre son ministre de volée ?