Personne ne remet en cause les qualités tennistiques ni la combativité de Tsonga. Mais force est de reconnaître qu’avec 4 balles de match perdues, hier lors de son match perdu face à Djokovic, le Manceau a, encore une fois, manqué de mental au moment de porter le coup de grâce.

Le français lui-même a déclaré hier soir, fataliste, «  moi, je fais partie des joueurs qui perdent tout le temps ».

Un lien popularisé sur internet compare les joueurs de tennis à des clubs de football. Tsonga y est comparé avec le club anglais de Tottenham, l’équipe qui a du potentiel et qui joue bien… mais qui ne bat jamais les meilleurs…

Aujourd’hui on peut légitiment se poser la question, Tsonga a-t-il le mental pour gagner un tournoi du Grand Chelem ?