Jean-Marie_Le_Pen_photo_SemnozAlors que Marion Le Pen, la petite fille de Jean-Marie Le Pen est en tête de liste FN en PACA, le fondateur du parti qui a toujours affirmé qu’il ne partirait pas en dissidence avait affirmé «ne pas avoir pris de décision».

Encore un nouveau rebondissement dans l’affaire Le Pen. Si le dernier épisode concernait la crise politico-familiale qui a ébranlé le Front National depuis près de quatre mois, devrait-on encore s’étonner de ce nouveau rebondissement? Jean-Marie Le Pen avait gagné face à la direction du parti, deux fois, affirmant le succès du fondateur du parti qui s’ajoute aux soutiens de quelques élus FN en PACA. Sauf qu’il avait renoncé à sa candidature laissant place à sa petite fille Marion Maréchal Le Pen qui s’est investi pour conduire la liste frontiste.

«Elle est venue me voir il y a deux mois pour me demander si j’étais d’accord pour qu’elle soit candidate, si elle avait les mains libres. J’ai dit: ‘Un candidat tête de liste a les mains libres’. Mais la sagesse devrait la pousser à prendre conseil», rappelle-t-il aujourd’hui à l’AFP, assurant ne lui avoir «fait aucune promesse». Ces nouveaux propos viennent s’ajouter aux déclarations qu’il avait faites il y a 15 jours en déclarant qu’il avait «un autre gabarit» qu’elle.

Est-ce qu’il prendra la tête d’une liste dissidente dans la région? «Je ne suis pas seul, contrairement à ce que disent Monsieur Philippot et Madame Le Pen. Je ne prends pas de décision seul, je vois des amis, je les consulte, nous échangeons des idées, nous imaginons des perspectives pour arracher notre pays au sort qui lui est promis», explique-t-il ce lundi à l’agence de presse, en ajoutant qu’il «y a le feu au lac» en PACA.

«Beaucoup de gens demandent (ma candidature), il y a même des listes qui se constituent, mais je n’ai pas pris de décision du tout dans cet axe-là. Ce sont des situations qui évoluent en permanence. Il y a des décisions de justice, des réponses des uns et des autres. Nous sommes à quatre mois d’une élection…», continue-t-il en installant le doute alors que son entourage avait fait un démenti vendredi de l’option de sa candidature.

crédit photo: Semnoz