Alors que les médias nationaux manquent parfois de recul, particulièrement quand il s’agit de décrypter à chaud un évènement aussi important que le premier tour d’une présidentielle, les observations de la presse étrangère permettent de découvrir un regard frais sur le scrutin. Première observation de ce tour d’Europe, Nicolas Sarkozy ne devrait pas trop lire la presse étrangère s’il veut continuer à y croire. Car plus qu’une victoire de François Hollande, les médias étrangers européens interprètent ce premier tour d’abord comme une défaite du président sortant.

Au Royaume-Uni, pour le “Guardian”, Sarkozy aura ‘besoin d’un miracle » car la France «  en a assez de son président ». Le “Times” qui soutient pourtant Nicolas Sarkozy titre « Sarkozy confronté à la défaite ».

Pour le journal allemand “Der Spiegel”, les français sont « en colère contre leur président ». Selon le “Financial Times Deutschland”, le résultat de ce scrutin  est « d’abord et avant tout un vote de rejet » contre Sarkozy.

Pour la “Repubblica” italienne, Sarkozy « a été giflé dans la course à l’Elysée » même si certains quotidiens transalpins se montrent moins sévères. “Il Corriere della Sera” titre « Sarkozy mis en échec (mais il tient bon), Hollande l’emporte, boom de Le Pen ».

Le score du front National est évidemment aussi largement évoqué, et selon les médias européens, même si Hollande est clairement favori, celui qui emportera l’élection sera le candidat qui aura su le mieux « draguer » les électeur de Marine Le Pen.

L’avis des médias étrangers, une bonne vue d’ensemble de la présidentielle ?