Lors de l’installation du nouveau QG de Nicolas Sarkozy, son équipe de campagne a tout prévu… ou presque. Juste un léger détail : demander une autorisation de modification de façade en Mairie.

La belle façade du nouveau QG reprend en effet le slogan « La France forte » accompagné d’une photographie du candidat UMP. Mais pour toute modification de façade il faut une autorisation que Nicolas Sarkozy n’a pas.

Néanmoins, la Ville de Paris n’a pas voulu entamer de polémique ou d’instrumentalisation du fait :

« Leur dossier est facilement régularisable, il n’y aura pas de procès-verbal. »

La ville de Paris aurait-elle été aussi condescendante avec le candidat d’un petit parti ?