Avec 45.000 parrainages revendiqués, François Fillon a un marqué un point dans le duel qui l’oppose à son rival Jean-François Copé et ses 30.000 parrainages.

Depuis cette annonce, le clan Copé ne cesse de remettre en doute le chiffre annoncé par Fillon : certains évoquent un coup de bluff, d’autres veulent que les parrainages de Fillon soient contrôlés par un huissier.

De leur côté, les « fillonistes » semblent vouloir jouer cartes sur table, comme Laurent Wauquiez qui propose de procéder à un recomptage des parrainages « en toute transparence », via la commission de contrôle des élections (Cocoe).

« On ne va pas commencer à avoir des relations d’huissiers à l’intérieur de notre parti, c’est ridicule » juge Wauquiez.