Lors d’un meeting prévu mardi, Philippe Poutou devrait annonce qu’il a recueilli les 500 parrainages nécessaires afin de se présenter à l’élection présidentielle.

«On ne voulait pas faire ça devant le Conseil constitutionnel mais réserver la nouvelle à nos militants qui se sont démenés pour récolter les signatures», a expliqué l’entourage du candidat du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA). La semaine dernière, il manquait encore une cinquantaine de parrainages à Philippe Poutou. Les choses se sont visiblement accélérées pour cet ouvrier de 44 ans, réparateur de machines-outils à l’usine Ford de Blanquefort (Gironde) qui pourra faire valoir son statut de «non-professionnel» de la politique.

Avec cette qualification et le temps de parole qui lui sera accordé, Philippe Poutou pourra-t-il dépasser les 0,5% qui lui sont pour l’instant promis ?