Le site du groupe UMP au sénat affiche depuis hier le message d’erreur 403, correspondant à une interdiction d’accès. Les sénateurs eux-mêmes ne pouvant plus utiliser leur réseau de partage externe et relié au Net.

C’est une sorte de service que viennent de rendre certains utilisateurs d’internet à l’UMP en redirigeant la page de l’extranet de ses sénateurs vers des photographies de François Hollande, vers le site Youporn, ou vers le message d’erreur suivant : « LOLILOL Server Error ». En effet, le site internet du groupe était d’une obsolescence si scandaleuse que certains ont eu du mal à se retenir d’une bonne grosse partie de plaisir. On le voit à la très longue liste de commentaires suivants l’article publié à ce sujet sur le site reflets.info, et qui témoigne d’un jeu au chaton paraplégique et à la souris sous speed : les administrateurs du site (géré par une agence de communication inexpérimentée) ont mis plusieurs heures avant de pouvoir bloquer leur propre site afin de le rendre inutilisable par les internautes blagueurs.

Une nouvelle leçon pour l’UMP qui, suite à la publication d’informations personnelles concernant de hauts-cadres du parti, avait récemment annoncé le renforcement de la sécurité de ses domaines ?