624517marinelepenfranceSuite aux arrestations effectuées lors du match qui qualifiait l’Algérie à la huitième de finale de la Coupe du monde ; Marine le Pen souhaite « mettre fin à la double nationalité » et « arrêter l’immigration ».

Son père avait déjà proposé le programme pour son présidentiel de 2007. Et la double nationalité a déjà été dénoncée en 1989. Sauf que la double nationalité est un « faux problème ». En effet, il n’est pas prouvé à 100% que tous les casseurs ont une double nationalité. Les arrestations n’ont jamais fait mention de la nationalité de casseur. L’accusation des binationaux est donc « sans fondement ».

La double nationalité n’a pas d’incidence sur le patriotisme français. Selon l’Institut National d’études démographique, seul 5% seulement des Français métropolitains sont des doubles nationaux. La majeure partie d’entre eux sont des descendants d’immigrés. L’institut affirme que « Les immigrés doubles-nationaux se sentent autant français que ceux qui ont abandonné leur ancienne nationalité (82% dans les deux cas) ». Il faut également prendre en compte les français de l’étranger. « Il faut choisir on est algérien ou français, mai on ne peut pas être les deux, » annonce Marine le Pen. Les « français de l’étranger » ceux qui sont nés dans un autre pays et qui demandent à Français sont donc à oublier.