Parce que l’ancienne directrice d’Areva a tout bonnement choisi son camp pour ces élections présidentielles. On sait désormais qu’elle se tiendra aux côtés de François Hollande, pour lequel elle vient d’entrer en campagne. L’occasion pour elle de balancer sur le candidat-président dès l’une de ses premières interviews, donnée au journal l’Express.

Des déclarations acides aux airs de véritables révélations. Parmi celles-ci, on apprend que, selon Lauvergon, Nicolas Sarkozy avait prévu l’après-mandat comme suit : ” Début 2007, il m’avait confié qu’il serait élu, qu’il ne ferait qu’un mandat, puis qu’il irait gagner de l’argent chez Bouygues“. Elle prétend également que dans la stratégie de vente de l’énergie nucléaire à l’étranger, ce dernier souhaitait proposer du nucléaire à des pays controversés, notamment à la Lybie du colonel Khadafi : “Nous jouions à fronts renversés: moi, qui aurais dû pousser à la vente, je m’y opposais vigoureusement, et l’Etat, censé être plus responsable, soutenait cette folie. Imaginez, si on l’avait fait, de quoi nous aurions l’air maintenant !

Garde-t-elle le meilleur de ses conversations privées avec Nicolas Sarkozy pour la suite de la campagne ?