Une récente enquête réalisée par Harris Interactive s’est penchée sur le potentiel de séduction des hommes et femmes politiques français. Le PS bat l’ UMP à plate couture.

Dans une interview accordée au quotidien 20 minutes en 2008, Christophe Deloire, auteur du livre « Sexus Politicus » (éd. Albin Michel en 2006, éd. J’ai lu en 2008), expliquait que « la séduction est un mécanisme élémentaire de politique ». L’enquête Harris Interactive propose une approche décalée de la sphère politique française au lendemain des primaires socialistes.

Le sondage a été réalisé en ligne du 19 au 21 octobre auprès d’un échantillon de 1 467 personnes âgées de 15 ans et plus. A la question « quelle personnalité politique fait le plus fantasmer ? », Ségolène Royal (pour 52.1% des hommes) et Arnaud Montebourg (pour 46.0% des femmes) arrivent en tête.

Du côté masculin, Manuel Valls arrive en deuxième position (32,2%), devançant de très loin le Président Nicolas Sarkozy (11,1%) et le vainqueur des primaires socialistes, François Hollande (2,3%). Avec 1,8%, Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche à l’élection présidentielle ferme la marche.

En revanche, la tendance est largement inversée lorsqu’il s’agit de répondre à la question  « Quel homme politique est le plus « show-bizz » ? ». Nicolas Sarkozy l’emporte ainsi à 62,2%, laissant ses adversaires Arnaud Montebourg (18,9%°) et François Hollande (7,9%) sur la touche.

Les femmes socialistes ont également la côte: la Présidente de la région Poitou-Charente, Ségolène Royal, fait en effet fantasmer 52,1% des sondés, contre 18,3% pour Marine Le Pen, et 2,8% pour Eva Joly.