Une récente enquête réalisée par Harris Interactive s’est penchée sur le potentiel de séduction des hommes et femmes politiques français. Le PS bat l’ UMP à plate couture.

Dans une interview accordée au quotidien 20 minutes en 2008, Christophe Deloire, auteur du livre “Sexus Politicus” (éd. Albin Michel en 2006, éd. J’ai lu en 2008), expliquait que “la séduction est un mécanisme élémentaire de politique”. L’enquête Harris Interactive propose une approche décalée de la sphère politique française au lendemain des primaires socialistes.

Le sondage a été réalisé en ligne du 19 au 21 octobre auprès d’un échantillon de 1 467 personnes âgées de 15 ans et plus. A la question “quelle personnalité politique fait le plus fantasmer ?”, Ségolène Royal (pour 52.1% des hommes) et Arnaud Montebourg (pour 46.0% des femmes) arrivent en tête.

Du côté masculin, Manuel Valls arrive en deuxième position (32,2%), devançant de très loin le Président Nicolas Sarkozy (11,1%) et le vainqueur des primaires socialistes, François Hollande (2,3%). Avec 1,8%, Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche à l’élection présidentielle ferme la marche.

En revanche, la tendance est largement inversée lorsqu’il s’agit de répondre à la question  “Quel homme politique est le plus « show-bizz » ?”. Nicolas Sarkozy l’emporte ainsi à 62,2%, laissant ses adversaires Arnaud Montebourg (18,9%°) et François Hollande (7,9%) sur la touche.

Les femmes socialistes ont également la côte: la Présidente de la région Poitou-Charente, Ségolène Royal, fait en effet fantasmer 52,1% des sondés, contre 18,3% pour Marine Le Pen, et 2,8% pour Eva Joly.