D’après un expert en sécurité informatique, il est techniquement possible de pirater un pacemaker à distance pour tenter de tuer son porteur. La faille est liée à une fonction secrète qui permet d’avoir accès aux numéros de série et de modèle des pacemakers.

Munis de ces codes, il est possible de prendre le contrôle d’un pacemaker dans un rayon de 10 mètres autour du porteur de la pile cardiaque. Avec des conséquences potentiellement désastreuses : l’utilisateur de l’ordinateur portable pourrait, selon le magazine scientifique SC magazine, arrêter le pacemaker ou même envoyer un choc électrique de 830 volts.

Pour des raisons de sécurité, la marque de pacemaker concernée par cette défaillance n’a pas été révélée.

Une information à prendre au sérieux ?