Aux États-Unis, tous les moyens sont bons pour lutter contre l’obésité. Certaines entreprises en viennent même à proposer des primes à ceux qui s’engagent à respecter des préceptes de bonne santé.

« L’Affordable Care Act » permet ainsi aux employeurs de rémunérer les salariés qui acceptent de suivre des comportements sains, que ce soit sur le plan de la nutrition, ou de la tabacologie.

Une étude a d’ailleurs été faite par l’Université du Michigan, dont les résultats ont été publiés en avril dans la revue « Annals of Internal Medicine ». Elle prouverait qu’une récompense pécuniaire a une forte influence bénéfique sur la perte de poids d’un groupe de personnes faisant un régime.

Cependant, même si ce système fait ses preuves, il pose également un certain nombre de questions. Va-t-on trop loin dans l’incitation à avoir un corps parfait ? Ou est-ce normal que l’employeur encourage les bonnes initiatives de ses employés ?