800px-Patrick_DrahiLes deux patrons envisagent de lancer une OPA d’une valeur de 595 millions d’euros sur le groupe NextradioTV. Patrick Drahi envisage de racheter la totalité du capital d’ici mars 2019.

Patrick Drahi, le patron d’Altice va s’associer à Alain Weill, PDG de NextradioTV dans les médias. Les deux hommes d’affaires envisagent de nouer « un projet de partenariat stratégique multimédia de premier plan, en France et à l’international », avaient déclaré les deux groupes dans un communiqué.

Alain Weill et le groupe Altice envisagent de concevoir une coentreprise dont Alain Weill aura 51% du capital et des droits de vote. Alain Weill sera également à la présidence du groupe. Cette nouvelle société instaurera une opération publique d’échange d’une valeur de 595 millions d’euros sur NextRadioTV. La finalisation de l’opération devrait se faire à la fin de l’année après l’approbation des autorités compétentes.

Alain Weill aura 48,59% de droit de vote et apportera une participation de 37,7%. Il disposera de 24% d’actions dans la filiale d’Altice qui s’investit dans les médias et fera partie de la Comité de direction d’Altice et dirigera l’ensemble des activités médias du groupe en France et à l’international. Patrick Drahi quant à lui, continu ses projets d’acquisition dans les télécoms et médias et envisage de racheter l’ensemble du capital de NextradioTV d’ici 2019, l’un des rares groupes audiovisuels indépendants en France.

NextradioTV a été conçu par Alain Weill en 2000 alors qu’il était encore le directeur général de NRJ Group. NextRadioTV est constitué de RMC radio, de la chaîne d’info BFMTV, de la chaîne RMC Découverte et de BFM Business. Le groupe avait fait près de 195,1 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2014.

Patrick Drahi venait d’acquérir l’Express ainsi qu’une douzaine d’autres magazines en 2015 et le quotidien Libération en 2014. Il est au sommet du cinquième pôle de presse magazine français. Il a également une chaîne israélienne d’informations, l’i24news et le groupe de télévision et de téléphonie mobile Hot.

Il a constitué un empire dans le télécoms en France et à l’international. Il est le patron de Numéricable, avait racheté SFR en mars 2014 pour 13,4 milliards d’euros, de Portugal Telecom en décembre 2014 pour 7,4 milliards d’euros et l’américain Suddenlink Communications pour 9,1 milliards de dollars.

crédit photo: Ecole polytechnique Université Paris-Saclay