Selon puremedias.com, tous les salariés de M6 auraient reçu un e-mail les invitant « à ne pas exprimer d’opinion politique personnelle » sur les réseaux sociaux. Dans ce courriel signé Thomas Valentin, vice-président de la chaîne on pouvait lire ceci : “La limite entre la communication privée et la communication professionnelle n’est pas toujours facile à faire (…) Vos communications sont donc soumises au devoir de loyauté et de réserve vis à vis du Groupe M6 et de ses marques.”

Cet envoie groupé fait suite au rappel à l’ordre adressé à Bernard de la Villardière, présentateur bien connu de la chaîne. Le journaliste avait critiqué la « présidence égocentrique de Nicolas Sarkozy dans un tweet, sachant que son compte twitter est suivi par plus de 6.000 personnes.

Si cette demande est compréhensible pour les journalistes, les employeurs sont-ils en droit d’imposer un devoir de réserve numérique à tous leurs salariés en période de campagne électorale ?