Le maire de la ville de Triberg, située à 80 kilomètres de Strasbourg, s’est attiré les foudres des allemandes. Il a décidé d’interdire aux femmes certaines places d’un parking souterrain, les plus difficiles d’accès,  sous prétexte qu’il serait trop difficile pour elles de s’y garer.

Selon Gallaus Strobel, c’est naturel car « les hommes sont tout simplement meilleurs » que les femmes au volant. Pourtant le maire invoque la bonne foi, et il a décidé au contraire de réserver les places les plus faciles d’accès du parking (emplacement plus large, meilleur éclairage) aux femmes.

Ce maire fait-il preuve de machisme primaire ou son intention, fusse-t-elle maladroite, part-elle d’un bon sentiment ?