Nouveau rebondissement dans l’affaire des paris truqués. Les avocats des handballeurs mis en examen se seraient engouffrés dans une faille juridique.

Selon Luc Abratkiewicz et Isabelle Monsenego, avocat du joueur Mladen Bojinovic, seuls les paris en ligne sont interdits aux joueurs de handball, en vertu des règlements de la Fédération française de handball et de la ligue national de handball.

Or les personnes inculpées ont parié chez un buraliste, et non en ligne.

Suffisant pour plaider la nullité de la mise en examen des joueurs ?