La rumeur a commencé à circuler sur Twitter avant d’être reprise par 24 heures Actu et Le Lab d’Europe 1.

D’après le directeur de campagne de François Fillon, Eric Ciotti, son candidat aurait en fait remporté la présidence de l’UMP au détriment du président officiellement élu depuis lundi, Jean-François Copé.

Trois fédérations d’Outre-Mer (Nouvelle-Calédonie, Wallis et Futuna, Mayotte) et 1.304 voix auraient été oubliées du décompte. En les prenant en compte, Fillon passe devant avec 26 petites voix d’avance.

Une rumeur d’autant plus consistante que la Cocoe, la commission de contrôle interne de l’UMP, aurait reconnu son erreur.