Décidément les plus beaux lapsus de cette campagne électorale semblent tous aller à l’encontre de François Hollande. Après les balbutiements de Pierre Moscovici, qui avait parlé du site « Tous sauf Hollande » en pensant à « toushollande.fr », c’est la langue d’Olivier Besancenot qui a fourché.

A un journaliste qui lui demandait s’il voterait pour François Hollande en cas de second tour PS/UMP, l’ancien candidat du NPA a répondu « Non, je voterai Sarkozy » avant de se reprendre tant bien que mal : «  euh contre Nicolas Sarkozy… j’appellerai à battre la droite avec tout ce que cela implique».  On ose espérer pour la gauche que ce lapsus n’avait rien de révélateur.

Moscovici, Besancenot, quel est l’auteur du plus beau lapsus de cette campagne ?