nucléaireirannienLes grandes puissances vont s’unir pour étudier le dossier sur le nucléaire iranien, après des tractations à Lausanne avec Téhéran.
Les récentes négociations n’avaient abouti à aucun accord. Cependant, les négociations vont toujours continuer d’ici peu. “Nous allons continuer à travailler ensemble dans l’unité pour obtenir un résultat couronné de succès ” selon le ministre britannique des affaires étrangères, d’après un communiqué au nom de la communauté internationale.
La réunion des grandes puissances s’est tenue dans un salon de l’aéroport de Londres,  où l’on peut voir le chef de la diplomatie américaine John Kerry et ses homologues français, allemand, britannique et ceux membres de l’Union européenne, afin de discuter sur la suite des négociations du nucléaire iranien.
« MM. Hammond et Kerry, l’Allemand Frank Walter Steinmeier, le Français Laurent Fabius et la chef de la diplomatie de l’Union européenne Federica Mogherini ont également réaffirmé que des progrès importants avaient été accomplis au cours des négociations du 5″1 (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni, Allemagne) avec l’Iran à Lausanne », selon  yahoo.fr
M.Hammonde avait déclaré que “Nous sommes d’accord que des progrès substantiels ont été accomplis sur des points clés, mais il y a des questions importantes sur lesquelles un accord n’a pas encore été possible ” avant d’affirmer qu’”il est maintenant temps, pour l’Iran en particulier, de prendre des décisions difficiles “.
Mais les États-Unis ont fait savoir en la personne de John Kerry que “des divergences importantes demeurent ” et que “Nous ne voulons pas n’importe quel accord (…) Nous ne nous précipitons pas ”
Mais en tout, “Les Américains sont prêts à lâcher un accord très loin des objectifs initialement fixés “, a estimé une source proche des négociations, soulignant que dans le même temps les Américains avaient besoin de la France pour rendre l’accord “plus acceptable aux yeux de ceux qui n’en veulent pas “.