En visite en Israël pour deux jours, l’ancien président de la République a reçu un diplôme honorifique de l’université de Netanya. Il devrait également rencontrer les dirigeants israéliens.

Jeudi 23 mai, l’ex-président candidat s’est entretenu avec Shimon Pérès et Benjamin Netanyahou, respectivement Président et Premier ministre de l’Etat d’Israël. Cette visite est « l’occasion de réaffirmer mon amitié pour Israël avec le peuple juif ».

Mercredi 22 mai, Nicolas Sarkozy a également estimé que « le Hezbollah devrait être inscrit sur la liste des organisations terroristes de l’Union Européenne », alors que François Hollande lors d’une conférence de presse à Bruxelles venait de refuser de se prononcer sur cette question.

S’il se garde bien de commenter la politique intérieure française, Nicolas Sarkozy semble vouloir continuer d’exister sur le plan international. Embourbé dans l’affaire Bettencourt, Nicolas Sarkozy pourrait également être rattrapé par l’affaire Lagarde-Tapie, au moment où l’ancienne ministre de l’Economie est auditionnée par la Cour de Justice de la République.