Internet est presque devenu la seule cause du terrorisme pour les politiciens français en pleine campagne. Après Cheminade et Bayrou, voilà que le président sortant se charge lui aussi d’accuser internet d’être la raison des attaques menées par Mohamed Merah.

Aujourd’hui, sur France Info, il a accusé les sites faisant l’apologie du terrorisme:

« Ce nouveau monde, cette présence d’Internet […] doit nous amener à réfléchir sur l’ensemble des préventions de tels risques.

Un peu comme l’auteur de l’attentat de Marrakech qui avait découvert sur Internet la façon de faire une bombe et qui s’était auto-radicalisé lui-même. »

Nous rappelons que Nicolas Sarkozy s’en était déjà pris à internet en proposant de considérer délit toute consultation régulière d’un certain type de site, notamment les sites Djihadistes.

Nicolas Sarkozy ne ferait-il pas un raccourci en pensant que le simple accès à certaines informations suffit à agir d’une certaine façon ?