La sortie d’Arnaud Montebourg sur le nucléaire n’est pas passée inaperçu. Pourtant soutenu par Manuel Valls, le ministre du Redressement productif s’est fait recadrer par le premier Ministre, et ses propos ont provoqué un tollé chez les écologistes qui ne doivent plus trop savoir s’ils peuvent encore se fier à leurs alliés de circonstance du PS.

Toujours est-il que Montebourg a posé une question qui fait débat, et divise souvent au sein même des partis politiques : l’économie française peut-elle se passer du nucléaire ?

En France, le nucléaire pèse 2% du PIB et 410.000 emplois (dont 125.000 directs). Il permet depuis longtemps à la France de disposer de l’électricité la moins chère d’Europe. Le prix de l’électricité devrait néanmoins augmenter au cours des prochaines années, notamment pour réaliser des investissements dans le parc nucléaire (amélioration de la sûreté nucléaire, démantèlement…).