Confidence quelque peu comique de Jean-Luc Mélenchon ce matin sur France Inter, le leader du Front de Gauche a déclaré “aimer” la voix de Carla Bruni, ce sur un ton parfaitement dénué d’ironie ou de mauvais esprit.

Ajoutant qu’il ne fallait pas “plaquer sur elle tous les schémas qu’on a à propos de son mari“, Mélenchon a confirmé à Pascale Clark, qui menait l’interview du candidat, qu’il écoutait souvent le disque de la première femme de France il y a quelques années. Il a même insisté sur le fait que cet album l’avait marqué. “Je fais toujours la différence. D’accord, c’est l’épouse du président, mais c’est Mme Carla Bruni, c’est une dame à part, qui a une vie, qui fait des choses“, a-t-il poursuivi. Des goûts assez éloignés de ce qu’on attendrait d’un candidat placé à la gauche de la gauche de l’échiquier politique français.

Quelqu’un qui m’a dit supplantera-t-il le chant de l’Internationale dans les meetings du Front de Gauche ?