marinelepenRoger Cukierman pense que non !
Au moment où le Conseil représentatif des institutions juives en France a pour son diner annuel, François Hollande, son président Roger Cukierman était sur Europe 1.

 

« C’est un moment important parce que nous avons vécu une période extrêmement difficile», en adressant ses sincères remerciements aux «forces de police et l’armée» pour leurs interventions. Il estime que c’est « une période de grande inquiétude, mais en même temps d’espoir, parce que j’ai vu que les pouvoirs publics sont avec nous, que le peuple s’était réveillé le 11 janvier et visiblement le peuple est prêt à combattre le djihadisme, qui est le nouvel ennemi de la France».

Roger Ciukerman a décerné trois prix au dîner de Crif. Une récompense a été attribuée à Lassana Bathily « le jeune Maline devenu français qui a été héroïque pendant la prise d’otage à la porte de Vincennes et qui montre encore une fois que, tout unis, on peut combattre le terrorisme», le second a été attribué à Alexandre Arcady pour le film « 24 jours », et le troisième pour Marie-Castille Mention Schaa « les Héritiers ».
Qu’en est-il de Marine Le Pen ? Malgré le fait que le FN est en tête aux élections départementales selon les sondages, Roger Curkierman pense que c’est « un parti à éviter». « Je crois qu’on est tout conscient dans le monde juif que derrière Marine Le Pen, qui est irréprochable personnellement, il y a tous les négationnistes, tous les vichystes, tous les pétainistes », a-t-il annoncé.
« Madame Le Pen n’est pas fréquentable parce qu’elle ne s’est pas désolidarisée des propos de son père » annonce-t-il selon les propos précisés auprès de l’AFP. « Son parti est rempli de vichystes et de pétainistes” et il « n’est pas souhaitable pour la France», continue-t-il avant d’ajouter « Je ne voterai jamais pour le FN ».
« Le Front national est un parti pour lequel je ne voterai jamais, mais c’est un parti qui aujourd’hui ne commet pas de violence », avait-il annoncé lundi matin sur Europe 1. « Il faut dire les choses : toutes les violences aujourd’hui sont commises par de jeunes musulmans. Bien sûr, c’est une toute petite minorité de la communauté musulmane et les musulmans en sont les premières victimes». Roger Cukierman estime que le terme d’islamo-fascisme, repris la semaine dernière par Manuel Valls, « correspond assez bien à la réalité».

« Je crois que les gens qui envisagent de partir ne prennent absolument pas en considération les propos du Premier ministre israélien », a annoncé Roger Cukierman, concernant les appels répétés de Benjamin Netanyahou aux Juifs européens.
« Je suis partisan de rester dans la tradition française judéo-chrétienne, et je souhaite que la France puisse revenir à ce qui existait il n’y a pas si longtemps, quand on disait ‘heureux comme Dieu en France’ pour les Juifs », a-t-il conclu en se référant aux amendements à la loi Macron, qui permettent aux départements d’outre-mer de changer les jours fériés catholiques par d’autres journées non travaillées.