bnpSi les voyages forment la jeunesse, Loïc Folloroux est allé à bonne école. Pendant son enfance, le fils de Dominique Ouattara a ainsi pu découvrir l’Afrique et étudier aux Etats-Unis et en Europe. Aujourd’hui, il cumule les projets ; après le lancement du site d’information en ligne AfricaTime et sa participation à Radio Nostalgie Afrique, son implication au sein de la fondation Children of Africa atteste de son engagement dans l’économie sociale et solidaire…

L’école de la vie : de Paris à New York en passant par l’Afrique

Après avoir passé son baccalauréat dans le lycée militaire de Saint Cyr, il devient diplômé de l’Ecole des Cadres à Paris. Finalement, il s’envole en 1999 pour un MBA (Master of Business Administration) au Baruch College de New York.

Professionnellement, il a commencé par lancer la plateforme numérique d’information, Africa Time. Parallèlement, il intègre la banque d’affaires Merrill Lynch devenant un nouveau business Angel.

Ce parcours diversifié entre développement et financement de projet font de Loïc Folloroux, « un nouvel entrepreneur ». Il concorde du moins avec la nouvelle tendance décrite par la BNP Parisbas, où « les profils d’entrepreneurs et d’«angel investors» se mélangent: le premier dédiant en moyenne un dixième de son patrimoine à des projets de start-up ».

Tradition familiale : de l’alimentaire à l’humanitaire…

Avec son cadre familial, le jeune homme est habitué à la diversité et donc à la confrontation d’opinion. De même, il s’intéresse aux questions sociales et plus généralement à l’amélioration de la condition humaine.

C’est pourquoi, à la suite d’une première expérience dans l’alimentaire avec le groupe Armajaro Trading, il s’est impliqué au sein de la fondation Children of Africa. Actuellement Vice-Président de la structure, il participe aux actions à destination des populations les plus fragilisées du pays.

On note par ailleurs que Loïc Folloroux conserve des activités dans le secteur des médias. Il détient entre autres, des fonctions au sein du groupe Radio Nostalgie en Afrique.