marionmaréchallepenL’Express, sous une condamnation pour avoir divulguer l’indentité du père biologique de Maréchal Le Pen

 

Le magazine l’Express avait été obligé de verser 10 000 euros de dommages et intérêts à Marion Maréchal Le Pem pour “atteinte à la vie privée” en dévoilant l’identité du père biologique de la député de Vaucluse, qui n’était autre que le defunt journaliste Roger Auque. S’ajoute  à cette somme, 3 000 euros de frais de justice.

 

Le magasine avait divulgué l’information sur son site internet le 7 novembre 2013, et ce malgré l’opposition de Marion Maréchal Le Pen et de sa mère.

 

Le tribunal de grande instance pense que “la révélation de l’existence et de l’identité d’un père biologique” représente “en soi une atteinte particulièrement grave à l’intimité des personnes concernées”. Dans un livre publié à son décès le 8 septembre 2014, Roger Auque a même déclaré que l’existence de cet enfant est “le secret le plus intime de sa vie tumultueuse”.

 

Les juges estiment que le fait de réveler l’indentité du père biologique de la député du parti extrême droite “fut-il lui même relativement connu et d’un bord politique différent de la demanderesse, ne présente (…) aucun intérêt, que ce soit pour appréhender l’origine et la nature de l’engagement politique de la demanderesse ou les valeurs qu’elle défend, sauf à considérer que ses analyses et son action seraient guidées au moins pour partie par la personnalité même de son père biologique, ce qui n’est nullement démontré” pou répondre aux argument de l’Express qui invoquait une contribution à un débat d’intérêt général.

 

Laurent Merlet, l’avocat de l’Express, a annoncé à l’AFP qu’il conseillerait au journal de faire appel. “L’incidence politique” de l’information “est évidente”, a-t-il déclaré, car cette information explique les “relations quasi-filiales” entre Marion Maréchal Le Pen et sa tante Marine Le Pen et permet de comprendre l’absence de “rivalité politique” entre la députée et la présidente du Front national.

 

Le conseiller de Marion Maréchal Le Pen, David Dasse-Le Deist a exprimé sa “satisfaction”.

 

Roger Auque a été enlevé par le Hezbollah en janvier 1987 au moment où il voulait prendre un taxi. Il avait été nommé ambassadeur de France en Érythrée en décembre 2009 jusqu’en 2012, quand il a dû être rapatrié en France à cause d’un problème de santé. Sa nomination avait laissé perplexe beaucoup de monde qui jugeaient son inexpérience. Né le 11 janvier 1956, il travaillait pour RTL, La Croix, Paris Match, Radio-Canada, Le Figaro Magazine.