Les jihadistes auraient pris d’assaut la bibliothèque centrale de la seconde ville d’Irak, d’une bibliothèque d’un musée, détruisant ainsi des textes millénaires.
Moussoul est en train de subir la colère de l’Etat islamique. Seconde ville d’Irak, elle a été prise d’assaut par les jihadistes depuis l’été dernier. D’après les témoignages récoltées par l’Associated Press et la chaine de télévision Al-Arab TV, des combattants de l’Etat islamiques ont ravagé la bibliothèque centrale et ont dérobé près de 2 000 livres pour ensuite les détruire. Ces livres concernaient surtout des livres pour enfant, des poésies, de philosophie, de santé de sport et de sciences.

Il y avait également des journaux du XXème siècle, mais l’Etat islamique ont épargnés les livres sur l’islam. Selon les témoignages d’un professeur d’histoire de l’Université de Mossoul, cet acte a commencé depuis le mois dernier. L’Etat Islamique aurait commencé à détruit des livres de plusieurs bibliothèques de la ville. Cette fois, il s’est pris à la bibliothèque centrale, où se trouvent des livres datant de 5 000 ans avant Jésus Christ. L’Etat islamique continue également de ravager les églises selon les quelques témoins qui ont pu sortir de la ville. Il persécute également les chrétiens.