Difficile de le nier, Jean-Luc Mélenchon est depuis quelques jours la star de la campagne présidentielle. De quoi faire pas mal de jaloux à gauche, et notamment chez les Verts. Alors que les intentions de vote pour Eva Joly restent désespérément basses, il semblerait que les militants d’EELV ne digèrent pas que le Front de Gauche leur vole la vedette avec “une politique à la papa”.

Les critiques du côté des Verts pleuvent sur Jean-Luc Mélenchon depuis l’opération Bastille de ce dernier. Pour Cécile Duflot, interrogée dimanche sur Europe 1, « Jean-Luc Mélenchon fait de la politique avec un rétroviseur ». Jean-Vincent Placé parle quant à lui « d’un certain poujadisme sud-américain à la Chavez » lorsqu’il évoque le  prestations oratoires du leader du Front de Gauche. Eva Joly en personne y est allée de son petit mot doux, évoquant « les belles paroles franco-françaises de Jean-Luc Mélenchon ».

Les verts sont-ils mauvais perdants ou Mélenchon fausse-il la campagne par excès de démagogie ?