subvention

Le maire de Bordeaux semble pencher un peu plus pour le financement des associations en faveur de la gauche. 

Au final, le planning familial obtient une aide de 4000 euros. Pareillement pour le centre Lesbiennes, Gays, Bisexuelle et Transsexuel Girofard. L’association « Ni Putes Ni soumises» reçoit une somme de 3000 euros. Il s’agit d’un organisme qui s’entend bien avec le parti socialiste. Le conseil municipal octroie la plus grosse subvention à l’association du Lien interculturel familial et social. L’ancienne association qui regroupe tous les Tunisiens qui habitent la France reçoit donc 5000 euros d’aides financières.

Pour Jacques Colombier, en attribuant une subvention à Girofard, la mairie de Bordeaux a fait une erreur. Avec cet acte, elle dévoile publiquement son soutien à une association qui n’est pas respectée par un grand nombre des habitants de la région. À la suite de ce vote, plusieurs membres de droite et de gauche dénoncent une indignation.