Le député UMP de Haute-Savoie Martial Saddier a une petite idée pour aider les municipalités qui ne respectent pas le quota obligatoire de logements sociaux (actuellement 20%et bientôt 25% selon la loi de Cécile Duflot en cours de préparation).

Saddier a proposé dans un amendement de comptabiliser les lits d’hôpitaux, de prison, de gendarmerie, de soins de suite et de réadaptation comme des logements sociaux. Selon lui, « ces lits doivent être comptabilisés au regard de leur utilité éminemment sociale et des coûts supportés par les collectivités qui comprennent ces structures sur leur territoire ».

Considérez-vous que cette proposition, pour le moins inattendue, est intéressante ?