Le dernier sondage Ipsos pour Ouest France dimanche indique un changement de position des Français quant au nucléaire, à la suite du débat sur la transition énergétique. Ils sont désormais 59% à penser qu’il fait maintenir le parc nucléaire français en l’état, car il assure l’indépendance énergétique de la France. Ce résultat était de 54% en mars, il a donc progressé de 5% lors des trois mois de débat national sur la transition énergétique.

A quelques semaines de la fin du débat sur la transition énergétique lancé par le gouvernement, les Français semblent avoir choisir leur camp. Encore une mauvaise nouvelle pour François Hollande ?

La répartition des avis sur cette source d’énergie varie beaucoup selon certains critères. Ainsi, les femmes sont plus hostiles au nucléaire. Elles sont 51% à vouloir maintenir le parc nucléaire français. Tout comme les jeunes de moins de 35 ans (49%) et les sympathisants des verts (26%). En revanche, les personnes âgées (plus de 65 ans), sont globalement plus favorables au nucléaire (74%).

Le principe de précaution vaut-il le coup de sacrifier l’indépendance de la France et de relancer les centrales polluantes au fuel ou au charbon ?