Les autorités sanitaires américaines ont cessé d’autoriser la production et l’importation de la mimolette, cette célèbre boule de fromage orange, sur leur territoire.

En guise de justification, l’administration chargée de la sécurité alimentaire aux Etats-Unis, la FDA, invoque la présence d’acariens microscopiques prétendument allergènes sur la croûte du fromage : “Cet article semble être, en totalité ou en partie, composé d’une substance dégoûtante, putride, ou décomposée, ou autrement inadaptée comme nourriture”.

Après l’adoption d’une loi en 2012 interdisant la production et l’importation de fois gras en Californie, c’est un nouveau coup dur qui, cette fois-ci, frappe l’industrie fromagère française.

Or, aucune étude sérieuse n’a prouvé que les mites dont il est question sont allergènes : “Elles sont présentes naturellement dans toutes les caves d’affinage”, affirme  Stéphane Plessis, responsable export pour les fromages chez Isigny, qui a exporté 60 tonnes de mimolette en direction des Etats-Unis l’an dernier.

Alors, s’agit-il d’une raison valable ou d’un excès de mauvaise foi de la part des autorités américaines ?