« Il y a une immigration comorienne importante qui est la cause de beaucoup de violences ». Cela, Guéant l’a affirmé le 11 septembre au cours de l’émission “le grand Jury de RTL-LCI-le Figaro”. En réponse, les Français d’origine comorienne, soutenus par le MRAP, le PCF, D’ailleurs nous sommes d’Ici et bien d’autres manifestent ce samedi après midi à Paris comme à Lyon, après une journée de mobilisation à Marseille le 15 septembre dernier devant la préfecture.

« Au moment où nous nous endeuillons de la disparition du jeune caporal Ousseine Ali Facrou, mort pour la France en Afghanistan, le Ministre de l’Intérieur vient de discriminer des français en fonction de l’origine de leurs parents. » rappelle leur appel à la contestation.

A noter que pour la première fois, Guéant a exprimé des regrets au sortir d’une audition à l’Assemblée nationale. Ce qu’il n’avait pas fait lorsqu’il a lié immigration et échec scolaire, ni lorsqu’il a affirmé y avait trop de musulmans en France et que les Français ne se sentaient plus chez eux, ou encore lorsqu’il a expliqué que le président partait en « Croisade » en Libye