cantine gratuiteLe conseil municipal de Pontet pourrait prendre la décision de supprimer des cantines scolaires gratuites pour les enfants venant des familles pauvres, une décision que les 17.000 habitants ne cautionnent pas.

Le maire FN du Pontet, Joris Hébrard aurait affirmé que cette mesure a été mise en place afin de rétablir les finances de la ville. « C’est l’histoire des petits cours d’eau qui font des grandes rivières. On essaye de trouver des économies partout où on peut en faire » répond-il aux questions de France Bleu . Cependant, le maire pense appliquer un système de demi-tarif dans les cantines de la commune. La suppression des cantines selon le maire donnerait à la commune la possibilité de faire une économie de 30.000 euros par an.

Selon le cabinet du maire à confirmer que « la ville était ruinée par la municipalité précédente UMP, avec 50 millions d’euros de dettes ». « Nous agissons en gestionnaire soucieux des deniers publics, obligés d’agir » s’exprime-t-il. Cependant, les arguments budgétaires ont provoqué une polémique interprétée comme une « jolie augmentation ». En effet, à un moins après l’élection, Joris Hébrard a déposé une requête en conseil municipal demandant une hausse de son salaire de 44%. D’après La Provence, il gagnera près de 3.281 euros bruts par mois.