emploiDurant sa propagande, François Hollande a promis de redresser la courbe du chômage en France. Une fois au pouvoir, on constate que les promesses sont loin d’être tenues.

Depuis qu’il est arrivé à son poste, François Rebsamen, le ministre du Travail a dû faire face à une hausse du chômage. Selon les dernières statistiques du ministère, la longue liste des demandeurs d’emploi s’est vue attribuer 14.800 postulants. Pour ce mois de mai, les pronostics sont encore plus alarmants, puisque les trois premières catégories de Pôle emploi devront enregistrer près de 5 millions de chômeurs. Le bilan du mois d’avril n’est guère plus reluisant. Aucune catégorie n’a été épargnée. Si l’on croit les données statistiques, cette hausse serait la 41e en 43 mois. Le seul point positif à tirer de l’INSEE est le fait que le nombre de chômeurs qui s’inscrivent suite à un licenciement économique a diminué de 5,6 %. Autre bonne nouvelle, les sorties suite à une entrée en stage ont connue une hausse de près de 15 %.