Dans l’hebdomadaire Valeurs Actuelles, Nicolas Sarkozy annonce qu’il ne veut pas revenir en politique mais qu’il pourrait être « obligé d’y aller pour la France », à cause de la gravité de la situation.

« Il y aura malheureusement un moment où la question ne sera plus : avez-vous envie ? Mais aurez-vous le choix ? (…) Dans ce cas, je ne pourrai pas continuer à me dire : je suis heureux, j’emmène ma fille à l’école, et je fais des conférences partout dans le monde. Dans ce cas, effectivement, je serai obligé d’y aller. Pas par envie. Par devoir. Uniquement parce qu’il s’agit de la France, » déclare l’ancien président.

Nicolas Sarkozy ajoute qu’il ne veut pas revenir dans le monde politique qui « lui procure un ennui mortel ».

L’ex occupant de l’Élysée semble amer concernant les politiciens actuels: « Regardez comment j’ai été traité ! Lorsqu’on m’a convoqué pour treize heures d’interrogatoires, à propos de l’affaire Bettencourt (…) Sans compter la manière dont ils ont traité ma femme. Interdite de chanter pendant cinq ans », insiste-t-il.

L’ancien président ne souhaite pas prendre sa revanche.  « Pour reprendre la France dans l’état où les socialistes la laisseront. Tu crois que je ne sais pas que je vais mourir ? Donc franchement est-ce que j’ai envie de revenir ? Non », assure Nicolas Sarkozy.

Alors, pour ou contre le comeback de Nicolas Sarkozy ?